L’adénosine tri-phosphate, information et exformation homoentropique

Tout lycéen en filière scientifique a connu le cycle de Krebs, et l’adénosine triphosphate : l’ATP. Il est souvent employé l’image de « monnaie d’échange » pour le rôle que remplit cette molécule dans le transport de l’énergie : depuis les sources de glycogène issu de la digestion, jusque dans la cellule qui utilise l’énergie pour son fonctionnement : une contraction de muscle par exemple.

Ce qui est remarquable est que l’ATP est commune à tous les être vivants, à la base du métabolisme.

shutterstock110938664

Il y a 3 groupes avec chacun un atome de phosphore, pour une adénosine « triphosphate ». Lorsqu’un groupe se détache, la molécule est dite « diphosphate » et de l’énergie se libère : 30,5 kj/mol. Elle peut aussi libérer deux groupes et devenir « monophosphate » : 45,6 kj/mol. L’opération est réversible : un nouveau groupe phosphate peut se rattacher en consommant la même quantité d’énergie.

Pourquoi donner aux élèves de lycée l’image d’une monnaie ? L’ATP remplit les propriétés suivantes :

  • une réserve d’énergie contenue dans la molécule
  • une capacité à transmettre cette énergie entre deux organismes
  • une valeur fixe par molécule, correspondant au nombre de groupes phosphate

Cela fait penser aux propriétés classiques de la monnaie, énoncées par Aristote :

  • réserve de valeur : en assimilant l’énergie à la valeur ;
  • unité de compte pour tout échange d’énergie : une mole de molécules fait 30,5 kj ;
  • outil d’échange : entre deux organismes distincts, l’énergie passe de l’un à l’autre ;

Elle correspond aussi à ce qu’on pourrait définir par une « information et exformation homoentropique ». L’exformation créée par l’organisme A devient information pour l’organisme B avec les caractéristiques suivantes :

  • exformation : la molécule est produite par un organisme qui la diffuse dans son environnement ;
  • information : la molécule est acquise et transformée par un autre organisme ;
  • homoentropique :la molécule fait partie d’un processus d’auto-organisation de la matière visant la production d’entropie ; toute molécule produit la même quantité d’énergie dans la réaction ATP=ADP+P ;

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s