Information et Exformation

mangeoire-tear-drop

Un groupe de personnes demanda à l’imam Ach-Châfi’î  :

« Qu’est-ce qui prouve l’existence de Dieu ? » Il dit : « la feuille du mûrier ! Son goût, sa couleur, son odeur et sa nature sont-elles identiques à vos yeux ? – Oui, répondirent-ils. »

Il dit : « Et cependant, le ver à soie la mange et il en sort de la soie ! L’abeille en fait du miel ; l’ovin en sort la fiente ; les gazelles la mangent et le musc se forme dans leurs glandes.  Qui donc a fait que ce que ces créatures produisent diffère, alors que la nature de la feuille de mûrier est une ? »

Merci à Laura pour cette anecdote, qui montre la diversité infinie du genre vivant, source d’émerveillement sans fin pour les croyants comme pour les non croyants.

 

L’information (informatio) est l’action provoquée par ce qui est dans la forme : In- (dans) ; -Forma- (forme) ; -tio (action).

Les modulations d’un chant d’oiseau sont agréables à écouter, mais ce ne sera pas une information pour le bûcheron entièrement occupé à couper un tronc d’arbre. C’en sera une pour l’oiseau de la même espèce qui va réagir en réponse. De même, un morceau de viande  n’a pas le même contenu informationnel pour un chat ou une mésange.

Je définis l’information et l’exformation :

  • L’information est
  • l’ordre de la matière dans l’espace et dans le temps
  • utilisée par un organisme pour créer
  • un ordre de la matière dans l’espace et le temps
  • qui est l’exformation.

Information et exformation sont de même nature, une information peut devenir une exformation et inversement. Il s’agit toujours de matière dans un certain ordre, avec évolution dans le temps.

Une notice pour fabriquer une mangeoire pour oiseaux (une répartition d’encre noire sur un papier) est alors de même nature que la mangeoire elle-même (planches de bois montées dans un certain ordre).

L’homme utilise une information sous forme de notice, et crée une exformation sous la forme de l’objet.

L’oiseau utilise alors l’exformation de l’homme comme information : la mangeoire avec ses rebords où s’agripper, et ses ouvertures où picorer. L’oiseau crée une exformation sous la forme des graines digérées.

L’homme utilise ensuite l’exformation de l’oiseau comme information : les excréments tombés à terre. Il reconnaît là des excréments de pigeon et écrit en réaction au fabriquant de mangeoire expliquant que celle-ci attire très peu les mésanges bleues comme il l’aurait souhaité. Son courriel composé d’électrons dans du silicium est une exformation consécutive à l’information donnée par les déjections.

Le fabriquant révise sa notice en conséquence, qui est l’information initiale, pour créer une forme de mangeoire qui attire les mésanges et non pas les pigeons. Nous avons bouclé la boucle.

Et ainsi de suite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s